Chabbat Nitsavim

Partager :

Paracha Nitsavim / פרשה נצבים

27/28 septembre 2019 – 28 Eloul 5779 / כ’ח אלול ה-תשע’ט

Début : 19h21 – Fin : 20h24

Roch haChana 5780 / ראש השנה

29/30 septembre et 1er Octobre 2019 – 1/2 Tichri 5780 / א’ תשרי ה-תש’ף

Début dimanche soir à 19h19 – Fin mardi soir à 20h16

Les Horaires :

Vendredi soir :
19h15 : Allumage des bougies et entrée de Chabbat (heure maximum pour l’allumage : 19h21)
18h45 : Chir haChirim
19h00 : Min’ha, suivi de Kabbalat Chabbat et Arvit
D’var Thora par le Rabbin Mickael MOUYAL

Samedi matin :
09h00 : Cha’harit
D’var Thora par le Rabbin Mickael MOUYAL
L’office sera suivi d’un kiddouch communautaire

Samedi après-midi :
17h45 : Cours mixte sur la paracha par le Rabbin Mickael Mouyal
18h30 : Téhilim – Lecture collective des Téhilim – Alpha/Beta
18h45 : Min’ha
Suivi de la Séouda Chélichit, des chants de Chabbat et du D’var Torah par le Rabbin Mickael Mouyal
La Séouda Chelichit offerte par Maud & Laurent COHEN SALMON léilouy nichmat : Moché ben Esther Lahmi (ז״ל)
19h37 : Shquiya / שקעת החמה

Samedi soir :
20h24 : Fin de Chabbat, Arvit et Havdala

Dimanche matin :
07h00 : Séli’hots
08h00 : Cha’harit suivi de Hatarat Nédarim (la prière pour l’annulation de vœux) vers 08h45

Chabbat Chalom !


Roch haChana / ראש השנה

29/30 septembre et 1er Octobre 2019 – 1/2 Tichri 5780 / א’ תשרי ה-תש’ף

Début dimanche soir à 19h19 – Fin mardi soir à 20h16

Les membres du conseil d’administration vous souhaitent à vous ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers, leurs meilleurs vœux de santé, prospérité, réussites, joies, bonheur et de paix pour l’année 5780.
שנה טובה ומתוקה .

Les Horaires :

Dimanche 29 septembre, matin (veille de Roch haChana) :
07h00 : Séli’hots
08h00 : Cha’harit suivi de Hatarat Nédarim (la prière pour l’annulation de vœux) vers 08h45

Dimanche 29 septembre, soir :
18h30 : Min’ha suivi de Arvit
19h15 : Allumage des bougies et début de la fête à 19h18 (heure maximum pour allumer les bougies)
Allumer une bougie de 48H pour pouvoir allumer les bougies le 2ème soir

Lundi 30 septembre, matin – 1er jour de Roch haChana :
08h30 : Cha’harit
Sonnerie du Shofar vers 12h00

Lundi 30 septembre, après-midi :
17h30 : Min’ha
Sonnerie du Choffar après l’office pour les personnes n’ayant pas pu écouté le matin
18h00 : Tachli’h sur place, suivi d’un cours par le Rabbin Mickael MOUYAL
18h15 : Tachli’h sur le Pont de Billancourt (jeter nos péchés)

Lundi 30 septembre, soir :
19h15 : Arvit
20h17 : Allumage des bougies du 2ème jour de Roch haChana, à partir d’une flamme existante (allumée avant la fête ou d’une bougie de 48H déjà allumée). Ne rien préparer pour le repas ou le Seder avant cette heure

Mardi 1er octobre, matin – 2ème jour de Roch haChana :
08h30 : Cha’harith
Sonnerie du Shofar vers 12h00

Mardi 1er octobre, après-midi :
18h00 : Cours par le Rav Mikaël Mouyal

Mardi 1er octobre, soir :
19h00 : Min’ha suivi d’un cours
Sonnerie du Choffar après l’office pour les personnes n’ayant pas pu écouté le matin
19h30 : Shquiya / שקעת החמה
20h17 : Arvit et Havdala (sans feu ni aromates)

Mercredi 2 octobre (jeûne de Guédalia 6h17 – 20h07) :
06h30 : Séli’hots
07h15 : Cha’harit
19h00 : Min’ha suivi d’Arvit

Jeudi 3 octobre :
06h30 : Séli’hots
07h15 : Cha’harit

Vendredi 4 octobre :
06h30 : Séli’hots
07h15 : Cha’harit

Chana Tova ouMétouka !!!


Offices et cours de la semaine à la Synagogue :

43 rue des abondances

Cha’harit – 1er office :
Lundi et jeudi :
5h55 : Séli’hots
6h55 : Cha’harit
Mardi, mercredi et vendredi :
6h00 : Séli’hots
7h00 : Cha’harit
Dimanche :
7h00 : Séli’hots
8h00 : Cha’harit

Cha’harit – 2ème Office :
7h45 : dans la Soucah/Pergola
suivi d’une étude par le Rabbin Didier Kassabi du lundi au jeudi, et par le Rav Avner Ibgui le vendredi

Min’ha suivi de Arvit :
18h30 : du dimanche au jeudi

Retrouvez les horaires de la synagogue ici.


Fêtes de Tichri 5780 :

Chers Amis,

Nous nous retrouverons donc à nouveau cette année dans ce lieu pour célébrer BH’ les fêtes de TICHRI en attendant la construction du Nouveau Centre Culturel Juif de Boulogne-Billancourt dont les travaux ont commencé, pour une durée de 12 mois.

Les offices de Roch Hachana auront lieu les 30 septembre et le 1er octobre, les offices de Yom Kippour auront lieu les 8 et 9 octobre. Comme les années précédentes, nous aurons le plaisir d’accueillir notre ‘Hazan Ariel LASRY qui viendra d’Israël.

Les horaires des offices seront identiques à celles de la Synagogue de la rue des abondances, sauf en ce qui concerne les offices du matin :

  • Chabbat : 09h00
  • Roch Hachana et Yom Kippour : 08h30
  • Souccot : 09h00

La réservation des places devra se faire exclusivement auprès de M. Daniel LASRY (06.26.94.51.58). Attention, nos locaux ne nous permettent malheureusement pas d’accueillir autant de fidèles que nous le voudrions. Il est donc impératif de réserver vos places au plus tôt afin d’être sûr d’avoir une place assise, la réservation ne sera effective qu’à réception du règlement.

Le prix des places pour Yom Kippour est fixé à 180 € pour les hommes et 120 € pour les femmes. Ces montants incluent cotisation(s) de membre de l’ACIP, tous les règlements de places sont à faire à l’ordre de l’ACIP.

Si vous souhaitez effectuer votre règlement en plusieurs fois, il vous suffit d’envoyer plusieurs chèques en spécifiant simplement au dos des chèques les dates d’encaissement souhaitées.

Téléchargez le coupon et renvoyez le avec votre règlement pour confirmer votre réservation.

L’équipe de l’Office de Boulogne Sud vous souhaite de bonnes vacances et une excellente année 5780 pour vous et vos proches et espère avoir le plaisir de vous rencontrer rapidement.

Si vous souhaitez réserver dans un des nombreux autres offices à Boulogne, vous pouvez dès à présent réserver vos places tous les matins auprès du secrétariat de la Synagogue. 01.46.03.90.63, 43 rue des Abondances, 92100 Boulogne.

Chana Tova, que vous soyez inscrits dans le livre de la vie !


Achetez votre set Loulav et Etrog pour Souccot :

Réservez dès maintenant votre set de Loulav et Etrog pour la fête de Souccot.

Nous vous proposons le kit complet 1er choix au prix de 25 € !

Contacter dès maintenant Patrick pour réserver votre set complet au 06.03.02.30.78


Vérification des Mézouzoth et des Tephilines :

Durant le mois de Eloul, il est fortement recommandé de faire vérifier ses Mézouzoth et ses Téphilin.

Une équipe de Sofrim diplômés sera présente dimanche 6 octobre dès la fin de l’office du matin (9h) pour vous permettre d’effectuer ces vérifications. Ils amèneront tout le matériel nécessaire afin de vous rendre vos téphilin réparés et refermés le jour même. Vous aurez également la possibilité de changer vos lanières qui seraient éventuellement endommagées.

Vous pouvez dès à présent vous inscrire par retour de mail.
Tarifs de vérifications :
Mézouzah: 7 euros
Tephilin (réparés et refermés): 80 euros.

Le Rabbin

Vous pouvez réserver un créneau pour la vérification en indiquant le type de vérification (Mezouzah ou Tephinin), préciser la quantité et l’heure souhaitée, à reservation@acjbb.com


Beth Hamidrach :

Le Rabbin Didier Kassabi donne un cours de Guémara chaque lundi soir à 20h00 à la Synagogue de Boulogne Billancourt, 43 rue des abondances.

Retrouvez tous les cours du Rabbin Kassabi sur cette page !!


Talmud Thorah :

Message à tous les Parents

Tous les parents ont le devoir d’assurer l’éducation juive de leurs enfants. Cette transmission passe naturellement par ce qui est vécu au cœur du foyer mais elle doit être sublimée par un enseignement traditionnel dans le cadre de nos structures communautaires.
C’est dans cette optique que notre Talmud Torah ouvre ses portes afin d’y accueillir vos enfants.

À partir de leur rentrée en CE1, aucun enfant de la communauté ne doit rester en marge de la découverte de leur judaïsme.

N’hésitez pas à contacter notre Rabbin Didier KASSABI pour toute demande de renseignements.


Bné Akiva de Boulogne :

Shirel, Chirel, Ephraim, Aaron, Ilan et Galit et Aviv attendront vos enfants de 7 à 15 ans pour les activités du Bné Akiva Chabbat, à 18h00, à la Synagogue de Boulogne

N’hésitez pas à déposer vos enfants, ils passeront un bel après-midi d’Oneg Chabbat.

Soutenez les activités du Bné Akiva !


Les photos de l’inauguration du chantier du Centre Culturel juif de Boulogne Billancourt :

Retrouvez les photos de l’inauguration du Centre Culturel juif de Boulogne Billancourt sur le site : SynaBoulogne.com.


Participons à la collecte des fondations du Centre Culturel Juif de Boulogne Billancourt :

La construction du Centre Culturel Juif de Boulogne a été lancée le 23 juin 2019. En plus de la campagne de collecte, nous avons décidé d’entreprendre une collecte « des Fondations du Centre Culturel« . A l’image de la construction du Michkan, où Moché a demandé à tous les Bnei Israel de verser un demi-shekel pour financer les socles qui soutiennent les poutres du Michkan, nous invitons tous les boulonnais, hommes, femmes et enfants, à contribuer aux fondations du Centre Culturel.

La liste de tous les contributeurs sera affichée pour que chacun puisse dire qu’il a fait partie des fondateurs.

Le montant est unique pour que dans cette phase, chacun puisse avoir une part égale à son voisin, quels que soient ses moyens et sa générosité, chacun à part égale.

Nous invitons donc tous les fidèles de notre communauté à participer et surtout à inviter tous nos coreligionnaires, familles, amis, voisins à participer aussi au projet.

Ainsi nous aurons collectivement le mérite de répondre à l’injonction divine de la Paracha Térouma :
« וְעָשׂוּ לִי, מִקְדָּשׁ; וְשָׁכַנְתִּי, בְּתוֹכָם. » – « Et ils me construiront un sanctuaire, pour que je réside au milieu d’eux » Amen !

Robert Ejnes
Président

Mobilisons-nous :
Je participe à la collecte des fondations du Centre Culturel Juif !


« Les AMIS de la REFOUA » – Visite aux malades :

Des bénévoles de Boulogne proposent aux personnes qui le demandent : l’organisation d’une chaine de lecture de Téhilims pour la guérison de nos malades, de prendre de leurs nouvelles et leur rendre visite dans les hôpitaux.
Ces actions se font dans la plus grande discrétion et s’inscrivent dans le cadre du bénévolat.
Vous pourrez joindre – les AMIS de la REFOUA – au 06.03.75.34.15, ou par courriel à : israelalbert1@gmail.com
Vous pouvez aussi faire partie de ces bénévoles, nous vous remercions par avance.


Information ACJBB Boulogne Sud :

Retrouvez toutes les informations de l’office sur : www.acjbb-sud.org.
Si vous souhaitez recevoir par mail la newsletter de l’office, inscrivez-vous en nous envoyant un mail à officeboulognesud@gmail.com.
Retrouvez également toutes les informations sur la page Facebook de l’office : facebook.com/acjbbsud et sur Twitter : twitter.com/acjbbsud.


Sécurité SPCJ :

La sécurité est l’affaire de tous ! Le SPCJ a besoin de chacun d’entre nous !
La protection de la vie communautaire est plus que jamais l’affaire de tous ! Vous en êtes les premiers acteurs ! Votre mobilisation est essentielle et nécessaire !
Si vous souhaitez nous aider à assurer la protection de l’office, rapprochez-vous de nous !
Plus nous serons nombreux à nous mobiliser et assurer des relais de garde, plus nous passerons du temps à prier !


Réservation des espaces communautaires :

Vous souhaitez organiser une manifestation (Brith-Mila, Bar-Mitsvah et Bat-Mitsvah, Mariage, Azkara, Soirée Mikvé Kala, etc… ) dans les espaces de la Synagogue de Boulogne, 43 rue des Abondances, contactez M. Alain Chicheportiche 06.95.62.58.41 – alainchicheportiche92@gmail.com

Vous souhaitez réserver la salle de Boulogne Sud, 134 bis rue du point du jour Boulogne Billancourt, contactez M. Patrick Sebban 06.03.02.30.78 – patrick.sebban2@paris.fr


Mikvé :

Mikvé pour les femmes
Le Mikvé est ouvert tous les soirs, du dimanche au jeudi 10 minutes avant l’heure de la fin du Chabbat précédent, pendant 1h30.
Le samedi soir, le mikvé ouvre 1h après la fin de Chabbat, pendant 1h30.
Pour les vendredis soirs et soirs de fête, prendre rendez-vous avec Mme Kassabi, au moins 2 jours avant au 06.22.76.15.04

Mikvé vaisselle
Le Mikvé Kélim est ouvert tous les matins du dimanche au vendredi depuis l’heure de la Téfila jusqu’à midi.


Faire un don :

Pour faire vivre et participer activement à cet office, faites un don par internet ou envoyez vos chèques au 134 bis rue du Point du Jour. Toutes les participations sont bienvenues, les petits ruisseaux faisant de grandes rivières, nous parviendrons, tous ensemble, à faire vivre l’Office de Boulogne Sud.

Tizkou Lé-Mitsvot !!


Dons pour le Centre Culturel de Boulogne Billancourt :

Le nouveau centre culturel sera situé à l’angle des rues Marcel Dassault et d’Anjou.

Il comprendra notamment :

  • Une Synagogue
  • Le Centre Communautaire (CCIBB)
  • Une salle polyvalente
  • Une salle des fêtes
  • Et un Mikvé

Vous pouvez consulter la plaquette de présentation du Centre Culturel de Boulogne

Etat du dossier

Les travaux ont commencé !!!

Vous avez une occasion unique d’inscrire votre nom, celui de vos familles, celui de vos disparus, dans un projet qui marquera l’avenir de la vie juive à Boulogne-Billancourt.

Devenez acteur du devenir de la vie juive à Boulogne en faisant un don pour la construction du Centre Culturel de Boulogne. Vous pouvez décider de diriger votre don vers la synagogue ACJBB ou vers le CCIBB, en nous l’indiquant par message.

Si vous avez des question, envoyez-nous un message !

Je participe à la collecte pour la construction


Conférence de Haim Berkovits : « Le tombeau des rois, une histoire de Jérusalem » le mardi 29 octobre 2019 à 20h30 :

La Communauté Juive de Boulogne Billancourt vous propose une conférence de Haim Berkovits, auteur du livre « Le tombeau des rois, une histoire de Jérusalem » le mardi 29 octobre 2019 à 20h30 précises, à la Synagogue de Boulogne, 43 rue des abondances.


Dvar Thorah et enseignements :

par le Rav Mikaël Mouyal

Léïlouy Nichmat Avraham Ben Mikhaël, ‘Haï Victor Ben Yakouta, Jaqueline Bat Esther et Paula Yakouta Bat Rosette

Le coin ‘Hidouchim

« Vous êtes debout aujourd’hui vous tous devant Hachem votre D.ieu » (29, 1) :

Rachi dit que ce verset suit les malédictions, car les souffrances redressent l’homme devant Hachem. Comment cela fonctionne-t-il ?
En fait, quand les anges accusateurs célestes se renforcent et que les arguments de défense sont absents, alors, pour malgré tout sauver Israël de tous ses accusateurs, Hachem envoie leurs ennemis pour les poursuivre. En effet, il est un principe selon lequel « Hachem protège celui qui est poursuivi ». Cette règle est tellement forte que nos Sages disent que même si un Juste poursuit un impie, Hachem se mettra du côté de l’impie parce qu’il est poursuivi. Ainsi, en envoyant des ennemis les poursuivre, par cela Hachem trouve un argument pour sauver les Juifs. Ainsi, ce sont les souffrances qui découlent des ennemis qui les poursuive, qui permettent aux Juifs de tenir debout devant Hachem, malgré toutes les accusations qui risquent de les faire tomber. (Rav El’hanan Wasserman)

« Vous avez vu leurs immondices … De peur qu’il y a parmi vous un homme… dont le coeur dévie » (29, 16-17) :

On peut expliquer que ces deux propositions sont liées. En effet, la vue est un sens très important. Ce qu’un homme voit s’imprègne en lui et l’influence énormément. Et s’il se trouve parmi vous quelqu’un dont le coeur a dévié, ce peut être parce qu’il a vu les immondices, c’est à dire les idoles et les statues idolâtrées. Cette vision l’a tellement impacté qu’en conséquence, il en est venu à dévier lui-aussi après l’idolâtrie. Combien il convient de faire attention à préserver sa vue et à ne pas voir ce qui est interdit. Cela peut entraîner de grands dégâts dans l’âme. (Guivat Chaoul)

« Il les a rejetée vers un autre pays » (29, 27) :

Ce verset évoque l’exil, quand Hachem a rejeté le peuple Juif dans d’autres pays. Mais on peut remarquer que dans la Thora, le terme “וישלכם”, qui signifie “Il les a rejetés”, est écrit avec une lettre ל (Lamed) plus grande que les autres lettres. C’est que la Thora veut faire allusion au fait qu’en dehors de la notion de sanction qui explique pourquoi Hachem nous a exilé, il existe encore une autre notion en allusion dans cette lettre Lamed. En effet, nos Sages expliquent que le peuple Juif a été exilé parmi les nations pour récupérer des convertis. En effet, dans chaque nation, il y a des personnes qui ont une âme élevée qui attend à se rattacher au judaïsme. Ces personnes cherchent à se rapprocher mais ils ne savent pas comment. Ainsi, Hachem a exilé son peuple également pour cette raison d’aller récupérer ces âmes en leur apprenant ce que c’est que le Service d’Hachem. Et la lettre Lamed (ל), fait allusion à cela, puisque Lamed signifie “apprendre”. Hachem a exilé Israël pour le Lamed, pour apprendre et enseigner la voie de la Thora aux personnes des nations qui aspirent à servir Hachem et cherchent ardemment à se rapprocher de Lui. (Oznaïm LaThora)

« Tu reviendras jusqu’à Hachem ton D.ieu… de tout ton coeur et de tout ton âme » (30, 2) :

On comprend que se repentir de tout son coeur, signifie avec un grand amour pour Hachem. Mais que signifie “de tout ton âme” ?
En fait, nos Sages disent que parfois un homme est tellement pénétré par une faute qu’elle est devenue partie intégrante de sa vie, au point qu’arrêter de la commettre pourrait entraîner sa mort. Il est donc possible que la mort suive la Techouva (repentir), D.ieu Préserve. Notre verset vient justement enjoindre qu’il faut revenir vers Hachem de tout son âme, c’est à dire même si on doit rendre l’âme du fait de ce repentir. Même si son repentir pourra entraîner sa mort, là aussi il faudra se repentir. (R. ‘Haïm de Vologhin)

« Elle (la Thora) n’est pas dans les cieux… Car la chose est proche de toi » (30, 12) :

Pourquoi la Thora a-t-elle besoin d’introduire que la Thora n’est pas dans les Cieux, pour en venir à dire qu’elle est proche ?
En fait, Rachi explique que certes la Thora n’est pas dans les Cieux, mais si elle y était, tu aurais dû monter dans le ciel pour la chercher. Ainsi, il faut comprendre que quand quelqu’un étudie la Thora avec tant d’effort qu’il serait même prêt à monter dans le ciel pour aller la chercher si elle s’y trouvait, une telle personne finira par se rendre compte qu’en réalité, la Thora est très proche. Pour prendre conscience que la Thora est vraiment proche de soi, il faut être prêt à investir pour elle tous les efforts. (‘Hidouché Harim)

« Vois j’ai placé devant toi aujourd’hui la vie et le bien » (30, 15) :

Souvent, quand un homme choisit de faire du bien, il le fait pour améliorer sa vie et pour que son existence soit encore plus satisfaisante et épanouissante. Ainsi, l’objectif de tout le bien qu’il réalise, c’est sa vie, c’est pour mieux vivre. Dans un tel cas, il place donc le bien comme préalable à sa vie, il fait le bien pour que sa vie en profite. Seulement, la Thora a dit : « J’ai placé devant toi la vie et le bien », la vie avant le bien. Comme pour dire que le but de toute sa vie, doit être de faire le bien, et pas le contraire. Hachem donne “la vie et le bien”, la vie pour faire le bien, c’est la vie qui est un préalable et un simple moyen pour le bien. (Rabbi de Kotsk)

« Tu choisiras la vie » (30, 19) :

Beaucoup de personnes pensent que certes, on doit appliquer la Thora, mais on peut aussi vivre naturellement, comme les autres nations. Un peu l’un et un peu l’autre. Mais la Thora dit ici qu’il faut choisir. On ne peut pas sautiller entre les deux rochers. On ne peut pas choisir un peu le bien et un peu le mal. Le verset tranche les choses clairement : « Tu choisiras la vie » ! (R. Yoel de Satmar)

Le coin étude

Notre Paracha évoque le cas d’un homme qui décide de persévérer dans le mauvais chemin, Hachem ne lui pardonnera pas. Le verset en question dit, à propos de cet homme : « Il se bénira dans son coeur en disant : tout sera paisible pour moi, car je marcherai selon les pulsions de mon coeur ». Il ne s’agit pas de quelqu’un qui faute par faiblesse, mais de quelqu’un qui décide de marcher dans la mauvaise voie. Comment peut-il imaginer que par cela, tout sera paisible pour lui ?
De plus, que signifie l’expression : « Il se bénira dans son coeur » ? De quelle bénédiction s’agit-il ?
Et enfin, Yonatan Ben Ouziel traduit cette expression par : « Il se désespérera dans son coeur ». Mais quel est le lien entre “se bénir” et “se désespérer”, deux expressions bien différentes ?
En fait, un Juif peut recevoir des flux d’abondance de deux façons. S’il est Juste et accomplit la Thora et les Mitsvot, il recevra la bénédiction du côté de la sainteté. Mais alors, ce mode de bénédiction est cadré, il recevra en fonction de son mérite. Les flux provenant de la sainteté sont adaptés au niveau de la personne et de ses mérites. Mais si une personne s’écarte de la Thora au point d’avoir si peu de mérites qu’il ne puisse plus recevoir sa vitalité de la sainteté, alors, il se pourra qu’il reçoive malgré tout des flux d’abondance à partir des forces négatives et d’impureté. C’est ainsi qu’il existe des impies qui connaissent l’abondance. Ils reçoivent ce flux de l’impureté. Dans ce cas, ce flux ne se limite pas au niveau de la personne . Un homme pourra alors recevoir un flux abondant, de façon indépendante à son comportement. Malgré tout, un tel flux ne peut être que temporaire et à la fin, une telle personne finira par recevoir les sanctions pour toutes ses fautes.
D’après ce principe, on peut comprendre pourquoi il arrive que quelqu’un qui était loin de la Thora, connaissait l’abondance, mais quand il décide de se repentir, il commencera à connaître des difficultés. Sa vie deviendra plus difficile qu’avant. Et cela, il aura bien du mal à le comprendre. Mais l’explication est que quand il était loin de la Thora, il était couvert de réussite par les forces du mal, qui couvrent l’homme d’abondance, peu importe son niveau. Mais quand il se repent, il intègre le domaine de la sainteté et commencera à recevoir son flux des forces positives. Mais alors, ce flux sera limité et dépendant de son niveau. Et comme il est au début de son nouveau chemin et qu’il a encore peu de mérites, c’est pourquoi, le flux sera restreint et il pourra connaître des difficultés.
D’après cela, on peut comprendre qu’une personne qui s’est habituée à un mauvais comportement puisse penser qu’il lui est préférable de persévérer dans ce chemin. Car, il souhaite se détacher du domaine de la sainteté, dont le flux dépend des mérites. Et comme lui n’a pas assez de mérites, il craint de ne pas recevoir assez. Mais, en se détachant de la sainteté pour intégrer le domaine négatif, il cherche à recevoir le flux de ce domaine, car ainsi, il pourra avoir de l’abondance, malgré son mauvais comportement.
On comprend donc l’expression : « Il se bénira dans son coeur ». Cela signifie qu’il imagine que c’est en se déconnectant de la sainteté et en suivant les pulsions de son coeur, qu’il recevra des “bénédictions”. Dans son idée, le détachement de la Thora est une bénédiction, puisque c’est cela qui lui permettra de recevoir un flux abondant, même s’il provient du mal.
A présent, on comprend aussi pourquoi cette bénédiction exprime en fait un désespoir. Car, la seule véritable volonté d’un Juif est de recevoir le flux de la sainteté. Ainsi, si cet homme cherche malgré tout à persévérer volontairement dans le mal dans pour recevoir le flux des forces négatifs, c’est uniquement parce qu’en réalité, il a désespéré de pouvoir s’attacher à la sainteté pour en recevoir le flux.
Il pense s’être tellement éloigné qu’il n’a même plus l’espoir de réintégrer le bon chemin. Et en désespoir de cause, il choisit le chemin inverse et suit ses pulsions, en s’illusionnant que cela est une bénédiction pour lui. Mais, rappelons que ce flux qu’il recevra ainsi du mal n’est que temporaire et finira par s’épuiser et alors, cet homme recevra sa punition, comme le précise la suite de ce passage.

Le coin Halakha

Il est bon de ne pas dormir à Roch Hachana, au moins jusqu’au milieu de la journée (13h41 à Paris). Pour cela, il faut aussi s’efforcer de se lever avant le début de la journée, c’est à dire avant l’aube (6h15 à Paris). La Mitsva du jour est d’écouter le Chofar. Nos Sages disent que cette sonnerie trouble et perturbe le Satan qui ne peut plus accuser du fait du Chofar. Ce qui est indispensable en ce jour du jugement. Il est une coutume l’après-midi de se rendre auprès d’un cours d’eau pour y réciter Tachlikh. Cette coutume exprime que grâce au repentir, nos fautes sont jetées comme dans un cours d’eau. Mais, il ne faut surtout pas imaginer que juste en faisant Tachlikh on jette tous ses péchés dans l’eau, cela est une absurdité ! Certains ont coutume de lire deux fois le livre des psaumes à Roch Hachana, puisque ce livre contient 150 chapitres, deux lectures reviennent à lire 300 psaumes, comme la valeur numérique du mot “Kaper (כפר)”, qui signifie “expie”. Il est très important d’éviter au maximum de se mettre en colère à Roch Hachana. Notre attitude de ce jour sera le modèle de comment sera la nouvelle année.

Le coin histoire

A l’époque du Ari Zal, un homme connu pour être un grand impie, se présenta dans la Yéchiva du Ari Zal, car il souhaitait faire Techouva (se repentir). Le Rav lui dit que pour quelqu’un comme lui, seule la mort pourra être efficace. Et il lui enjoint de venir le voir la veille de Kippour, pour exécuter la sentence : il devait mourir brûlé. Le jour dit, l’homme vint. Le Ari Zal commença à faire chauffer du plomb pour le faire fondre et le lui faire avaler. Ainsi, il brûlera de l’intérieur. Le Rav lui attacha les mains et lui dit de s’allonger puis de confesser ses fautes devant Hachem, ce qu’il fit. Puis, il remplit une cuillère de plomb brûlant et l’approcha de sa bouche pour, au dernier moment, lui introduire une cuillère de miel dans la bouche. Alors, le Rav lui dit que ses fautes sont complètement pardonnées. L’homme ne comprenant pas, le Rav lui expliqua que le fait qu’il était prêt à mourir pour expier ses fautes, sa Techouva était tellement haute que c’est comme s’il était vraiment mort. A présent, ses fautes sont expiées.
De ce récit, on voit qu’Hachem n’attend pas la mort de l’impie, mais qu’il se repente. Et s’il est prêt à accepter sincèrement même de mourir pour être pardonné, Hachem considère sa volonté comme une réalité. Et le pardon sera complètement obtenu.

Le coin ‘Hizouk

Une personne qui s’est repentie devra être convaincue que ses fautes ont été pardonnées et même qu’il est considéré comme s’il n’avait jamais fauté de sa vie. Il devra vraiment croire en cela, qu’Hachem lui a accordé un pardon total. Et il ne devra jamais se dire que peut-être ses fautes n’ont pas réellement été pardonnées. Il devra se rassurer par rapport à cela. (Sefer Maharil)


Chabbat Chalom !

Lien Permanent pour cet article : https://acjbb-sud.org/index.php/2019/09/25/chabbat-nitsavim-5779/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :